image76

Historique

Historique de la Paroisse de St-Isidore

St-Isidore a été fondée en 1875 par le Rév. Louis Gagnon. Le 1er juin 1991, Centre St-Isidore et Bois-Hébert s’incorporaient pour former le village de St-Isidore. Le 24 juin 1991, le premier conseil municipal fut élu. Monsieur Norbert Sivret fut élu 1er maire de la municipalité.

Le village est situé entre Bathurst et Tracadie-Sheila, le long de la route 160, route corridor entre les routes 11 et 8. Géographiquement, il est bien situé étant donné qu’il est à 45 minutes de Bathurst, 60 minutes de Miramichi, 90 minutes du port de Belledune et 2 heures de St-Quentin par la nouvelle route des ressources.

L’économie de la communauté gravite autour de différents secteurs tels que l’exploitation agricole, les produits de l’érable, l’exploitation forestière, une industrie de construction de route et fournisseur de béton, l’horticulture (bleuets, fraises et framboises) et une variété d’entreprises dans le domaine de la construction, de la fabrication et de la vente.

La région s’est dotée de plusieurs services dans le domaine de l’éducation, des loisirs, de la restauration, des finances et de la sécurité publique. St-Isidore et ses environs possèdent aussi plusieurs attractions touristiques et sportives telles que le demi marathon de l’Acadie (édition mensuelle), la course de 10 km Rhéal Haché, le Festival Country Western, le tournoi de hockey paroissial annuel, l’exposition régionale agricole.

La communauté compte plusieurs édifices à but non lucratif tels que le Complexe Sportif Léopold Thériault (aréna-centre), un Club de l’Âge d’or, un Complexe Jeunesse Multifonctionnel, un Complexe Équestre Richard-Losier, un Centre de conditionnement physique.

Nous retrouvons plusieurs infrastructures sportives telles que le parc de balle-molle, la pataugeuse, le terrain de jeux pour enfants, un terrain de tennis. Il y a aussi le Parc des sources, un sentier d’interprétation de la nature qui fait aussi l’envie de plusieurs.

Notre logo

Le logo du Village fut adopté suite à un concours en 1992 et le projet présenté par M. Rémi Losier fut retenu.

Les couleurs principales, le vert et le jaune, furent choisies plus tard pour le drapeau et la papeterie.  Le vert pour la ruralité et l’environnement et le jaune pour notre appartenance à l’Acadie.

L’arbre au centre symbolise la vitalité d’une jeune municipalité.  Le nid et l’oiseau indiquent qu’il fait bon y faire son nid et y vivre.

L’église rappelle que Saint-Isidore possède l’une des plus belles églises des Maritimes dû à ses décorations et la beauté de ses boiseries.  C’est la fierté de notre communauté due à la foi et au travail de nos ancêtres.

La charrue rappelle que Saint-Isidore fut tout d’abord une communauté agricole.

La souche et la hache rappellent que Saint-Isidore était au début une forêt et que l’industrie forestière a joué un rôle important dans son développement.

L’usine rappelle que Saint-Isidore s’est développé et qu’elle comprend maintenant plusieurs compagnies, industries et commerces qui procurent différents emplois.

L’étoile symbolise notre fierté d’être acadiens et de faire partie de la Péninsule acadienne.

Les feuilles d’érable indiquent comme nous sommes une communauté rurale qui compte plusieurs sucreries.

image77